Jeunes conducteurs : le montant de l’assurance auto
5 (100%) 5 votes

 Les jeunes conducteurs paient 2 fois plus cher

Le permis peut coûter cher. Mais une fois celui en poche et la première voiture achetée, vous aurez encore des frais : L’assurance de votre voiture. Niveau factures, les jeunes conducteurs ne sont pas épargnés par les assureurs. Ils paient en moyenne leur assurance 2 fois plus cher que les conducteurs expérimentés.

Pour faire des économies sur le prix de votre permis , consulter l’article sur les aides financières pour passer le permis de conduire à Rennes

Apprentissage de la conduite et surprime d’assurance

Étant peu expérimenté, la catégorie des jeunes conducteurs a statistiquement plus de risque de sinistre.

Pour un assureur, un apprenti de la conduite coûte plus cher. Aussi, ils décident généralement de majorer la prime d’assurance d’un conducteur novice. C’est ce que l’on appelle la Surprime.

Notez cependant que celle-ci diminue de moitié chaque année sans accident responsable. Elle disparaît totalement au bout de trois années complète sans accidents responsables. Soyez donc vigilants !

Comment diminuer le montant de son assurance auto ?

Il ne s’agit pas d’une fatalité, il existe des astuces pour alléger la facture de votre assurance auto.
Suivez le guide.

Passez votre permis en conduite accompagnée

L’apprenti qui a suivi la conduite accompagnée a statistiquement 5 fois moins d’accidents. Avec la conduite accompagnée, vous avez davantage d’expérience sur la route et donc moins de chance d’avoir un accident. Les assureurs en sont conscients.
La conduite accompagnée diminue le montant de votre assurance auto :
Vous économisez 50% sur votre surprime.
Votre surprime d’assurance auto est de 50% la 1re année. En comparaison, elle est de 100% pour un jeune conducteur classique.
La deuxième année, votre surprime est de 25% contre 50%.
La 3e année, vous ne subissez plus aucune surprime quand un jeune conducteur classique devra attendre encore 1 an pour voir sa surprime d’assurance disparaître totalement.
Votre expérience de la conduite accompagnée vous permet de conserver votre bonus à 1

Déclarez-vous sur le contrat d’assurance de vos parents

En tant que jeune conducteur, la solution la plus rentable financièrement, est de vous déclarer comme conducteur secondaire sur le contrat assurance de vos parents, pendant vos trois premières années de conduite.

L’assurance de vos parents sera un peu plus chère, mais revient à beaucoup moins cher que de souscrire un deuxième contrat. Au bout de trois ans, lorsque vous n’êtes plus considéré comme jeune conducteur, et que vous souscrivez un contrat à votre nom, vous conservez votre bonus acquis sur le contrat de vos parents.

Pour tirer encore plus de bénéfice de cette solution, nous vous conseillons de rester fidèle à l’assureur de vos parents, au moins trois années.

Évitez le prêt de volant

Même si vous roulez très peu, déclarez-vous ! Sinon, en cas d’accident, les franchises sont fortement majorées et les conséquences financières peuvent être très importantes.

Assurez -vous dès l’obtention de votre permis de conduire.

Même si vous prenez rarement le volant assurez-vous. Plus le laps de temps entre l’obtention du permis et la première souscription d’assurance est important, plus il vous sera difficile de trouver un assureur qui accepte de vous couvrir.

Choisissez une voiture d’occasion

Ne soyez pas pressé de rouler en berline. Pour votre première voiture préférez choisir un modèle d’occasion de petite cylindrée. Le modèle et l’âge de la voiture font considérablement varier le prix de votre assurance auto.
Choisissez une voiture de faible puissance.
Les assureurs craignent les dégâts causés par une grosse cylindrée dans les mains d’un conducteur novice. Aussi, il seront moins gourmand si vous demandez à assurer une petite cylindrée .
-Si votre bonus est de 1, préférez choisir une voiture de plus de 10 ans. Nous vous conseillons de choisir une voiture de plus de 10 ans. C’est encore mieux si la voiture n’est plus cotée à l’argus. Les assureurs considèrent qu’une voiture ancienne est moins onéreuse.

Assurez-vous au tiers

Si votre première voiture est un modèle d’occasion n’ayant pas ou peu de valeur, vous n’aurez aucun intérêt à l’assurer tout risque. Pour un jeune conducteur est la formule d’assurance auto au tiers est la plus économique.

Soyez cependant vigilant, à ce que votre contrat d’assurance auto comporte une bonne protection pour les dommages corporels du conducteur. Regardez bien le plafond d’indemnisation, il doit être au minimum égal à 400 000€.

Ne déclarez jamais vos petits sinistres

Comme nous l’avons vu en tant que jeunes conducteur, vous commencez avec une bonus-malus de 1. Dans la mesure du possible ne déclarez pas de sinistres responsables la première année, sinon vous aurez un malus.

Sachez que pour tout accident responsable votre malus est multiplié par 1,25. En conséquence, ce malus, augmente le montant de votre assurance auto et le temps passé à payer plus cher. En effet, le malus ne perd que 5% par année sans sinistre responsable.

De plus, avec un malus supérieur à 1, il vous sera difficile de trouver un autre assureur, si vous décidez d’en changer.

Pour conserver un malus-bonus acceptable les trois premières années de conduite, évitez donc de déclarer des petits sinistre qui vous auto-pénalisent.

Préférez prendre à votre charge les petites rayures, les cabosses de carrosserie ainsi que les bris de glace. Si vous décidez de faire les réparations, vous aurez l’impression d’être perdant, mais sur le long terme, vous serez gagnant. Aucun doute.

Évitez de déclarer tous les petits sinistres qui vous pénaliseraient inutilement.

Par exemple, passez sous silence les petites éraflures, votre portière cabossée ou un de bris de glace léger. Ne signalez à votre assureur que les dégâts matériels plus graves et les accidents corporels.

Bien choisir son contrat d’assurance

Lorsque vous ne serez plus jeunes conducteurs, voici les 7 points les plus importants pour pour bien choisir votre contrat d’assurance.

    • Résiliez au bon moment. Attention, les contrats sont tacitement reconduits tous les ans. Si votre assureur décide d’augmenter ses tarifs, ou de changer ses conditions générales de vente, des résiliations sont possibles.
    • Faites le bilan de vos premières années d’assuré (passif, état de voter bonus ou malus, garanties utiles et inutiles).
    • Choisir les bonnes garanties ( par exemple : la couverture de responsabilité civile, la garantie des dommages corporels, la garantie dommages matériels).
    • Vérifiez le montant des franchises et des primes d’assurance.
    • Faites jouez la concurrence lorsque vous voulez renégocier votre contrat.
    • N’ hésitez pas à demander plusieurs devis.
    • Utilisez un comparatif d’assurance